Région engagée

Des mesures sanitaires exigées et respectées

La pandémie a changé le monde et avec lui les exigences du voyage et du déplacement. Ce que le CRT Oriental et les différents intervenants ont assimilé et réagi en conséquence pour atténuer ses nuisibles retombées pour la profession. Pour entamer la relance du secteur sur de bonnes bases, dès que la situation sanitaire le permettra, le CRT a insisté et a appelé à un respect strict de toutes les recommandations pour se prémunir et protéger les visiteurs de la région. Aussi une vaste campagne a été diligentée auprès des différentes structures d’accueil : les aéroports, les ports, les moyens de transports, les espaces à grandes affluence, les hôtels, les restaurants, les agences de voyage pour ne citer que ceux-là.

De leurs côtés les services sanitaires ont renforcé la capacité litière avec traçage rigoureux des sources de propagation. N’a-t-on pas dit, à situations exceptionnelles mesures exceptionnelles. C’est ce qui est appliqué au niveau de toutes les destinations touristiques pour contenir toute aggravation de la situation pandémique. Aussi, 50% de la capacité des hôpitaux, a été réservée aux seuls cas positifs du Covid-19.
Dans le détail, ces actions ont mobilisé moult ressources humaines, matérielles et logistiques pour riposter contre la pandémie Ainsi 3.150 infirmiers, techniciens et médecins ont été mobilisés :

  • 1 153 médecins, de toutes spécialités
  • 1 570 personnels paramédicaux
  • 427 personnels administratifs.

De même plus de 2.000 lits ont été réservés à cet effet dont des lits d’isolements (pour cas suspects), lits d’hospitalisation, lits de soins intensifs, lits de réanimation, lits hors hôpitaux. S’y ajoutent des laboratoires d’analyse médicale au CHU Mohammed VI d’Oujda et à l’hôpital El Hassani de Nador. Ces deux derniers ont conféré à l’Oriental une autonomie pour assurer tout le dépistage requis.
En parallèle tous les hôpitaux de la région (8 au total) ont été aménagés et dotés d’équipements dans le cadre de la riposte contre la Covid-19 : deux scanners aux hôpitaux de Saidia et Al Farabi à Oujda,