Histoire

Oujda

La capitale de la région de l’orientale, Oujda, offre un produit particulier dans sa diversité et riche dans ses manifestations. Cette spécificité est due essentiellement à sa composante humaine venue de divers horizons. Il y'avait d'abord les Amazighs et les juifs puis les arabes, les africains et européens.

La médina d’Oujda abrite un riche patrimoine architectural avec une vingtaine de sites à fortes charges culturelles et artistiques. Des monuments qui rappellent le passé glorieux d’une ville rasée à sept reprises lors de différentes invasions.

La médina, en plein centre ville, très vivante et colorée, baigne de luminosité méditerranéenne et d’une joyeuse animation. Rues grouillantes d’une foule qui vaque à ses occupations, ici vous flânez librement. En circulant dans les ruelles, on est attiré par les odeurs d’épices, de parfums, de thé à la menthe, de café, de beignets. Au hasard des rues, on tombe sur une petite place ou dans une cour bordée d’arcades qui regroupe des tisserands... Une halte s’impose sur la place du Souk El Ma (le «marché de l’eau») où jadis on vendait l’eau destinée à l’arrosage des jardins.

Debdou

Debdou porte des hauts plateaux est une vallée au coeur d’un massif montagneux, est entouré de vergers où poussent l’olivier, le grenadier, le figuier, le pêcher et la vigne. La ville au passé glorieux et haut lieu de tolérance religieuse. Debdou est une

Debdou, étalée au pied des montagnes au sud de Taourirt ,Une petite balade suffit pour dévoiler les trésors insoupçonnés d’un riche patrimoine, en montant la vielle ruelle qui sépare des maisons aux toitures en bois, pour arriver à la fameuse source d’eau «Ain Sbilia», tout près du vieux Mellah où les citoyens juifs ont vécu en parfaite symbiose aux côtés de leurs voisins musulmans tout au long des siècles

Près de Debdou se trouvent la Casbah et les vestiges de l’ancienne principauté mérinide. La région revêt un intérêt touristique particulier pour ses douars perchés et ses sources dont la plus importante, celle de Tafrante, assure l’alimentation en eau pot

Taourirt

Kasbah de Taourirt édifiée sous le règne du Sultan Abou Yâacoub Youssef, Le mérinide en 1295 (à la fin du 13ème siècle). Elle constitue un patrimoine historique et qui se trouve malheureusement dans un état de délabrement et de dégradation très avancé, nécessite l’élaboration d’un plan de restauration et de réhabilitation pour en faire un site culturel et touristique attractif de la Province.

la Kasbah de Taourirt s’apparente à un château de sable au milieu du désert. Véritable enceinte fortifiée, enchevêtrement de cours et de ruelles, et décorée de faïences et de bois de cèdre. Découvrir Debdou la Kasbah de Taourirt s’apparente à un château de sable au milieu du désert. Véritable enceinte fortifiée, enchevêtrement de cours et de ruelles, et décorée de faïences et de bois de cèdre. Découvrir Debdou

Taourirt Cette ville est bâtie entre les dernières montagnes Béni Snassen côté Ouest, elle est limitée au Nord par la commune de Nador, au Sud se dresse l'imposante chaîne montagneuse de Debdou. Elle connaît une très grande histoires des peuples Juifs, Arabes, Français, Espagnols, Berbères du Rif, Algériens… Taourirte est l’une des villes les plus importantes dans la production agricole nationale